Ce Jeudi, à 20h30 – Venez !

Invitée par le Cinéma Saint-André des Arts Jeudi 23 Novembre, je présenterai le Parcours du Loup Blanc à la suite de la projection de « A Voix Haute ».
A-Voix-Haute-Parcours-du-Loup-Blanc

« A Voix Haute » est un film magnifique.
Des jeunes apprennent l’art oratoire pour casser le plafond de verre et parvenir à réaliser leurs rêves. L’éloquence, la rhétorique, l’art de la parole, le langage sont non seulement un enjeu social, mais aussi le véhicule de notre identité.
« Eloquentia », concours à la clé de ce chemin quasi initiatique, couronne le meilleur orateur; les portes du monde s’ouvrent pour qui sait s’exprimer.

En bien des points, la démarche des auteurs (Stéphane de Freitas et Ladj Ly) et acteurs d’ « Eloquentia » rejoint celle du Parcours du Loup Blanc;

Plus »

Lâcher prise ou cesser la lutte.

Quotidiennement, nous désirons obtenir, posséder, gagner, contrôler, décider, convaincre,,, Des choses, des lieux, des projets, des gens aussi.
Le lâcher-prise est cette discipline qui nous aide à discerner la futilité de certaines luttes, abandonner l’idée de démontrer (prouver qu’on est capable, qu’on va réussir, qu’on a raison…), renoncer à plaire à tout prix. Cet abandon nous permet d’accepter la situation ou les évènements comme ils sont là, maintenant. Cette acceptation n’est pas une résignation. Elle n’est pas une injonction à ne rien faire.  Elle est une invitation à traverser, « faire » autrement, avec nos ressources et la conscience de nos limites. Cette acceptation sereine ouvre l’esprit et permet de trouver des solutions.
L’impermanence des choses de la vie sollicite des changements permanents; le lâcher prise s’appuie sur un apprentissage de soi, dans une démarche d’évolutions constantes et de remises en cause de nos attentes et de nos pensées.

Le lâcher-prise est donc une manière de cesser la lutte, arrêter des résistances stériles et dégager un renouveau.
Lâcher-prise appartient au club très sélect des outils ouvrant les portes de la Liberté !

Hermann-Hesse-lacher-prise Plus »

Il était une fois une course de grenouilles.

L’objectif était d’arriver au sommet d’un arbre. L’arbre était si haut qu’il se perdait dans le ciel, parmi les étoiles. Un large public se rassembla au pied de l’arbre. Certains par curiosité, d’autres pour les soutenir.

La course commença. Plus »

Plus on comprend, moins on juge

Par « communication » on pourrait entendre toutes ces ficelles et techniques qui permettent manipulations et dominations. Marshall Rosenberg, élève de Carl Rogers, propose à l’inverse, par la Communication NonViolente (appelée communément CNV) un mode de communication authentique, précis, respectueux.

La Communication NonViolente s’appuie sur la compréhension. Compréhension de soi comme compréhension de l’autre. Bonne nouvelle, car plus on comprend moins on juge ! Plus »

La Communication NonViolente en 4 étapes

Langage élaboré par Marshall Rosenberg, la Communication NonViolente (CNV) favorise une relation responsable, authentique et empathique entre les êtres humains. Plus »

La créativité a la cote !

Chouette, j’entends de moins en moins « Nan, mais moi j’suis nul j’ai pas d’imagination » !
Chouette, je lis de + en + d’articles de presse sur les qualités créatives !
Chouette, je perçois davantage de crédit accordé à la créativité.

Je l’expérimente à chaque stage ; les jeunes se réconcilient volontiers avec leur imagination et veulent apprivoiser leur créativité.

Du monde de l’entreprise aux choix d’orientation professionnelle, la créativité Plus »

Partout des pancartes annonçaient que le diable se retirait des affaires et mettait ses outils en vente.

Malice, haine, envie, jalousie, trahison, mensonge, avidité,… tous les instruments du mal étaient là et chacun son prix.

Parmi tous ces outils rutilants, il y en avait un, apparemment inoffensif et Plus »

Méli-mélo de croyances

Balises entre l’imaginaire et la réalité, nous avons vu dans l’article précédent « Croyances – Qu’est-ce qu’une croyance ? » que nos croyances répondent à nos doutes et incertitudes. Filtres de la réalité, nos croyances sont dynamiques dans le sens où elles dirigent notre agir.

Carcans ou portes ouvertes, nous pouvons changer nos croyances et rétablir ainsi un certain équilibre entre responsabilité individuelle et déterminisme.

A l’origine d’un manque de confiance en soi, d’une faible estime de soi, de rapports de force, de rigidités, de découragements, de sectarisme, comme source de nos motivations, énergies, enthousiasmes, espérances,,, se nichent des croyances limitantes ou des croyances aidantes.On ne discute pas plus avec les croyances qu'avec les cyclones-Gustave Le Bon Citation in Psychologie des foules Plus »

Croyances et positions de vie

« Je crois que les êtres humains sont fondamentalement bons », « je crois qu’on ne peut compter sur personne », « je crois que le monde est injuste »,  » je crois qu’on peut toujours changer quelque chose », « je crois que rêver est une perte de temps », « je crois que l’école ne sert à rien », « je crois que la vie est une loterie », « je ne crois pas au hasard », « je crois qu’il y’a des métiers plus valeureux que d’autres »,

L’être humain est un être de croyances

Toutes ces affirmations sont ce qu’on appelle des croyances. Et nous sommes tous perclus de croyances. Plus »

Et si chacun de nous était un jardin ?

En 2016, « Cultivez votre jardin »…

Plus »