Lâcher prise ou cesser la lutte.

Quotidiennement, nous désirons obtenir, posséder, gagner, contrôler, décider, convaincre,,, Des choses, des lieux, des projets, des gens aussi.
Le lâcher-prise est cette discipline qui nous aide à discerner la futilité de certaines luttes, abandonner l’idée de démontrer (prouver qu’on est capable, qu’on va réussir, qu’on a raison…), renoncer à plaire à tout prix. Cet abandon nous permet d’accepter la situation ou les évènements comme ils sont là, maintenant. Cette acceptation n’est pas une résignation. Elle n’est pas une injonction à ne rien faire.  Elle est une invitation à traverser, « faire » autrement, avec nos ressources et la conscience de nos limites. Cette acceptation sereine ouvre l’esprit et permet de trouver des solutions.
L’impermanence des choses de la vie sollicite des changements permanents; le lâcher prise s’appuie sur un apprentissage de soi, dans une démarche d’évolutions constantes et de remises en cause de nos attentes et de nos pensées.

Le lâcher-prise est donc une manière de cesser la lutte, arrêter des résistances stériles et dégager un renouveau.
Lâcher-prise appartient au club très sélect des outils ouvrant les portes de la Liberté !

Hermann-Hesse-lacher-prise Plus »

Plus on comprend, moins on juge

Par « communication » on pourrait entendre toutes ces ficelles et techniques qui permettent manipulations et dominations. Marshall Rosenberg, élève de Carl Rogers, propose à l’inverse, par la Communication NonViolente (appelée communément CNV) un mode de communication authentique, précis, respectueux.

La Communication NonViolente s’appuie sur la compréhension. Compréhension de soi comme compréhension de l’autre. Bonne nouvelle, car plus on comprend moins on juge ! Plus »

La Communication NonViolente en 4 étapes

Langage élaboré par Marshall Rosenberg, la Communication NonViolente (CNV) favorise une relation responsable, authentique et empathique entre les êtres humains. Plus »

Méli-mélo de croyances

Balises entre l’imaginaire et la réalité, nous avons vu dans l’article précédent « Croyances – Qu’est-ce qu’une croyance ? » que nos croyances répondent à nos doutes et incertitudes. Filtres de la réalité, nos croyances sont dynamiques dans le sens où elles dirigent notre agir.

Carcans ou portes ouvertes, nous pouvons changer nos croyances et rétablir ainsi un certain équilibre entre responsabilité individuelle et déterminisme.

A l’origine d’un manque de confiance en soi, d’une faible estime de soi, de rapports de force, de rigidités, de découragements, de sectarisme, comme source de nos motivations, énergies, enthousiasmes, espérances,,, se nichent des croyances limitantes ou des croyances aidantes.On ne discute pas plus avec les croyances qu'avec les cyclones-Gustave Le Bon Citation in Psychologie des foules Plus »

Croyances et positions de vie

« Je crois que les êtres humains sont fondamentalement bons », « je crois qu’on ne peut compter sur personne », « je crois que le monde est injuste »,  » je crois qu’on peut toujours changer quelque chose », « je crois que rêver est une perte de temps », « je crois que l’école ne sert à rien », « je crois que la vie est une loterie », « je ne crois pas au hasard », « je crois qu’il y’a des métiers plus valeureux que d’autres »,

L’être humain est un être de croyances

Toutes ces affirmations sont ce qu’on appelle des croyances. Et nous sommes tous perclus de croyances. Plus »

>> Jeunes d’aujourd’hui, et si on leur faisait confiance ?

GenY et GenZ, un patchwork de ressources

Et si on apprenait à les connaître ces jeunes en retournant les cartes ? Qualités, défauts, tout est lié et c’est souvent une histoire de points de vue ou de mesure ! Plus »

Savez-vous ce que vous voulez de la vie ?

Savez-vous ce que vous en attendez ? ce que vous en faites ? ce que vous voulez en faire ?
10 positions pour se situer dans la vie, par rapport au monde, au langage, au bonheur, aux études, au présent, à soi et aux autres !
Des citations aidantes que vous pouvez épingler, partager, apprendre, afficher partout !

Plus »

Se connaître : les questions essentielles

« Qui suis-je ? », « qu’est-ce que je veux ? », « quelle direction me correspond ? », « quel chemin respecte ma singularité ? »

Sur le plan physique autant qu’affectif, relationnel, intellectuel, spirituel,… chacun de nous cherche à répondre à ces questions; se connaître. Plus »

Pourquoi accompagner ou coacher des adolescents ?

valeur incitative de la creativite

© Joël Guenoun

L’adolescence est une période de vulnérabilité, comme toute étape de changement. Changement physique et changement mental. Lors de ce changement d’état, l’adolescent sort de son pays d’enfance et dégage son identité de personne. Cette revendication identitaire, nécessaire et naturelle, varie selon les individus. Notre société n’étant plus rythmée par des rituels, cette difficulté à se trouver et prendre sa place s’est accrue. Plus »

Favoriser une bonne estime de soi chez les jeunes est fondamental pour leur permettre de devenir; qu’ils se permettent eux-mêmes de réussir.
Clé de l’épanouissement, une bonne estime de soi ouvre la porte à tous les possibles.
Vecteurs de lien social, confiance en soi et estime de soi facilitent un vivre ensemble harmonieux et une adolescence plus sereine ;-)

Ce qui caractérise une bonne estime de soi :

Plus »