Souvent confondus, émotions et sentiments sont distincts bien que très proches. Parfois nommés « états d’âme », « humeurs », « passions », « ressentis », « états émotionnels », « affectivité », ils ont ce point commun d’être un Etat Interne.

Une émotion est une mise en mouvement (e-movere = é-mouvoir) qui se manifeste au niveau du corps avec plus ou moins d’intensité.

Dans « L’erreur de Descartes », Antonio Damasio sépare émotions et sentiments en insistant sur la manifestation physiologique de l’une et la construction mentale de l’autre.

Emotion

Une émotion est spontanée et passagère, déclenchée par un stimulus externe.
Son langage est physiologique. Le corps se met en tension suite à une charge énergétique. Cette « charge » permet de signaler à l’être humain un moyen d’action approprié face à une situation.
Je m’apprête à traverser une rue alors qu’une voiture arrive à toute vitesse; je ressens de la peur (boule au ventre, modification thermique, cardiaque, etc). Cette peur me signale un danger. Je recule (= action) pour préserver ma vie.

Fonction de l’émotion

La fonction de l’émotion est d’assurer notre survie et un équilibre de bien-être (appelé homéostasie) face aux stimulations externes de notre environnement. L’émotion témoigne d’un déséquilibre interne provoqué par une situation; par sa manifestation, elle signale qu’il nous faut rétablir la stabilité de notre système. C’est une mécanique, du « plomb à transmuter en or » selon Christophe Massin.

Lire aussi

La décharge de cette émotion peut s’exprimer par le corps (fuite, pleurs, tremblements, bonds, cris, etc) comme par l’expression verbale. (D’où la tentation d’insulter le chauffard qui ne respecte pas le feu…)
Cette phase est importante pour libérer l’émotion (= énergie) et retrouver son équilibre interne.

Une émotion qui ne s’exprime pas, s’imprime. Elle s’imprime en tensions dans le corps et/ou alourdit le fil de nos sentiments. Comme une émotion ne se produit jamais par hasard, elle ne se dissipe pas non plus par hasard ! ;)

On recense 6 émotions primaires, de base, qui seraient partagées universellement à travers les mêmes expressions faciales : la peur, la tristesse, la joie, la colère, le dégoût, la surprise.expression-des-6-emotions-primaires

Ces émotions simples et universelles, enracinées dans notre évolution biologique, provoquent une action immédiate reliée au besoin de survie et de reproduction de notre espèce. Elles s’activent selon notre mouvement permanent entre recherche et évitement.

L’émotion proprement dite ne doit donc rien à notre activité mentale, contrairement au sentiment.

Sentiment

Le sentiment concerne notre psyché. De l’ordre de notre intimité, plus enfoui et silencieux, plus pérenne aussi, le sentiment est une construction mentale. Le sentiment n’a pas besoin de stimulus pour envahir les pensées et peut nous habiter le temps d’une très longue traversée. Plus il est ressassé, plus il se renforce.

Pour Damasio, l’émotion préexiste au sentiment; une émotion peut déclencher un -ou des- sentiment(s). Ainsi la joie des retrouvailles nourrit un sentiment d’amour, comme la colère ruminée (élaboration psychique) un sentiment de haine.
Bien noter que ce monde émotionnel est trop complexe pour qu’il y’ait systématisme: je vois mon enfant traverser sans regarder alors qu’une voiture arrive; mon émotion de peur réveille mon sentiment d’amour. Et si c’est quelqu’un que je ne connais pas, cette peur lié au sentiment affectif me souligne la fraternité inhérente à la condition humaine.

Les sentiments peuvent naître également d’imbrications d’émotions, d’autant plus si la charge énergétique de celles-ci n’a pas été évacuée. Par exemple, peur + colère peuvent être à l’origine d’un sentiment de culpabilité. En reprenant l’exemple ci-dessus, je peux me sentir coupable de ne pas avoir donné la main à mon enfant.

Le mélange d’émotions créé ce qu’on appelle un « noeud émotionnel ». Ce noeud ne peut être démêlé que par la conscience de son existence, la recherche des émotions originelles, leur expression, la reconnaissance des élaborations psychiques associés, la dissociation de ce système de pensées,,, une belle mise à jour auto-nettoyante !

« Foule sentimentale » ou Full-sentimental…

Cette distinction faite, il est assez courant de regrouper émotions et sentiments sous la même bannière « Emotions »; On différencie alors les émotions simples et universelles (les 6 citées plus haut) d’émotions secondaires ou complexes; plus sophistiquées, elles nécessitent des aptitudes cognitives…. caractéristique des sentiments !

Cela dit, il est important de distinguer « Etat Interne » d’ »Etat d’Esprit » car la confusion entre ce que je pense et ce que je ressens trouble la perception de notre environnement et peut freiner dramatiquement toute capacité de changement. La porte d’entrée n’est pas la même. Quel méli-mélo Senti-Mental !
Et l’activité mentale n’étant pas LA réalité, voilà pourquoi le Senti…Ment ! Parfois.

Prochainement : Les émotions agissent-elles sur nos prises de décision ?

Vous appréciez les articles ? Merci de penser à les partager :)

 

Vous avez entre 15 et 30 ans ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>