estime-de-soi-identite-jeunes-et-ados

Entretien avec Christiane Larabi : L’estime de soi, bastion de notre identité

Au coeur de notre humanité, l’estime de soi est une composante essentielle de notre identité.

Christiane Larabi, psychothérapeute, enseignante en PNL,(lire « Qu’est-ce que la PNL ?« ) formée aux thérapies brèves et à l’EMDR avec David Servan Schreiber, auteur de deux ouvrages de référence sur l’estime de soi et la confiance en soi, ouvre notre tribune professionnelle. C’est un beau cadeau qu’elle nous fait là ;-)

Christiane Larabi anime de nombreux séminaires sur l’estime de soi auprès des jeunes et des adultes. Experte sur cette question d’estime de soi, elle nous explique l’importance d’acquérir cette évaluation juste et ce regard loyal sur nous même.

La différence entre « estime de soi » et « confiance en soi »

Bonjour Christiane,

Bonjour Laure,

PLB : Christiane, vous êtes psychothérapeute auprès d’adultes comme d’adolescents, enseignante PNL, vous avez écrit deux livres sur la confiance en soi et l’estime de soi qui vous délivrent un titre d’ « experte » dans ce domaine. Pouvez-vous nous dire en quoi cela consiste « confiance en soi », « estime de soi » ?

C.L. : Il y a une différence entre l’Estime de soi et la Confiance en soi.

L’ estime de soi c’est un jugement de valeur que nous portons sur nous mêmes. Autrement dit, c’ est une évaluation que l’on fait de soi même en disant par exemple : « je suis nul, je ne suis pas à la hauteur, les autres sont mieux que moi. »

La confiance en soi c’est différent, c’est un sentiment que nous ressentons lorsque nous savons que nous pouvons compter sur nous mêmes dans un contexte précis. Nous ne pouvons pas avoir confiance en nous tout le temps pour la bonne raison que nous passons par des sentiments différents à longueur de journée. Nous pouvons ressentir successivement de la peur, de la joie, de la tristesse, de la colère…

L’estime de soi, chemin d’éducation ?

PLB : Que l’enfant soit heureux ou épanoui est devenu l’objectif principal des parents. Alors que notre société est maintenant acquise à la valeur de « sujet » de l’enfant dès son plus jeune âge, vous soulignez la difficulté qu’ont les jeunes de trouver une bonne estime de soi.  Comment expliquez-vous ce phénomène ?l-estime-de-soi-et-education

C.L. : Certes les parents d’aujourd’hui veulent réussir l’éducation de leurs enfants et surtout ils veulent rendre leurs enfants heureux. Malgré cela les jeunes ont parfois du mal à avoir une bonne estime de soi et manquent de confiance en eux.

Tout d’abord ce n’est pas de la « faute » des parents, c’est de leur « fait ». Ils font au mieux avec ce qu’ils sont et ce qu’ils savent. Les culpabiliser ne sert a rien au contraire. La difficulté d’un enfant à avoir une bonne estime de soi et une bonne confiance en soi tient à tellement de choses qu’il n y a pas de réponse unique. La compétition, la comparaison et la consommation contribuent à oublier l’essentiel : Etre conscient de sa valeur en tant qu’Être humain.

Comment acquérir l’estime de soi ?

Pour avoir une bonne estime de soi, Il n y a rien a faire ou avoir. Le meilleur exemple c’est le bébé qui arrive au monde. Personne ne conteste sa valeur et son importance alors qu’il n’a rien fait, rien prouvé au monde. Par le simple fait d’exister, il est important et il a de la valeur. C’est un cadeau de naissance qui est donné a tous.

Malheureusement, nous perdons l’estime de soi parfois très tôt dans la vie en fonction de ce que nous vivons et surtout parce que nous attribuons de la valeur à la réussite matérielle, professionnelle, au statut social, avant de l’attribuer à la personne elle même. Heureusement, acquérir de nouveau une bonne estime de soi est toujours possible. Cela s’apprend et se ré-apprend !

PLB : Pensez-vous qu’après l’ère de l’autorité dans l’éducation, puis l’ère de la séduction depuis les années 60-70, le développement de l’estime de soi contribuerait à établir une nouvelle ère ? Peut-être une alternative entre les deux, celle du respect par exemple ?

C.L. : Nous sommes passés de l’ère de l’autorité a l’ère de la séduction c’est vrai. Pourquoi pas l’ère du respect « mutuel » ?

Quand les jeunes revendiquent le « respect », je leur réponds que c’est valable dans les deux sens. On est respecté que si l’on respecte l’autre. L’Amour de soi c’est le premier fondement de l’Estime de soi. Quand on s’aime on peut mieux aimer l’ autre et le respecter.

L’estime de soi comme remède aux pressions

PLB : Aujourd’hui, la réussite scolaire, étudiante, professionnelle est une des plus importantes sources de reconnaissance, et par là même le plus grand risque de marginalisation si elle n’est pas atteinte. Pensez-vous que le développement de l’assertivité peut aider à dépasser ce problème ?estime-de-soi-heureux-a-l-ecole

C.L. : La réussite en général est une source de reconnaissance par les autres. Si on a une bonne estime de soi cela signifie que nous savons nous donner de la reconnaissance puisque nous sommes conscients de notre valeur en tant qu’être humain, sans avoir rien à prouver au monde. Ce qui ne nous empêche pas d’agir et de progresser pour renforcer l’estime de soi.
L’assertivité permet d exprimer naturellement notre droit d’exister devant les autres. Pour autant cela n’est pas inné,  mais peut s’acquérir. Dans les stages que j’anime avec les jeunes, je leur enseigne comment s’affirmer sans être ni hérisson, ni paillasson.

PLB : Placez vous une bonne estime de soi comme premier ressort de la motivation ?

C.L. : Une bonne  estime de soi aide à se motiver mais ce n’est pas suffisant. Aider les jeunes a réaliser leurs rêves permet aussi de les motiver. Leur sortir la « tête du guidon » en évitant de les ramener à leurs notes, leurs contrôles, leurs examens, etc. Leur demander ce qui est important pour eux quand ils ont une bonne note, ce que cela va leur permettre d’obtenir de plus important encore ? Les aider à se fixer des buts et des objectifs à atteindre va les motiver davantage. Les valoriser, les encourager, les soutenir participe également à les motiver plutôt que mettre l’accent sur les mauvais résultats scolaires.

PLB : Vous qui suivez de nombreux jeunes depuis des dizaines d’années, que constatez-vous ?

C.L. : Je constate qu’ils ont beaucoup de pression, d’attente de la part de leurs parents, des profs. Certains rentrent alors en « dépression « , d’autres sont démotivés, voire démobilisés. Je constate de plus en plus de harcèlement a l’école entre les élèves eux mêmes et cela commence dès la maternelle, c’est inquiétant. Les adultes doivent être attentifs à ce phénomène et communiquer avec les jeunes victimes de harcèlement qui s’isolent, se taisent et décrochent scolairement. En même temps je constate qu’ils sont étonnants, créatifs, talentueux, sensibles, cultivés, courageux et je les félicite pour toutes ces ressources. Ils m’apprennent et me surprennent énormément et je les remercie pour cela.

Le rêve comme source d’équilibre et d’épanouissement

PLB : Auriez-vous un message à délivrer aux jeunes (adolescents comme jeunes adultes)?estime-de-soi-et-amour-de-soi-jeunes-et-ados

C.L. : « Toute réalisation a d’abord été un rêve dans la tête de quelqu’un » A. Einstein.

Rêvez à votre avenir, à ce que vous voulez apporter au monde pour avoir envie d’y appartenir, le rendre meilleur et digne de ses enfants

PLB : A leurs parents ?

C.L. : Nos jeunes d’aujourd’hui seront les adultes de demain, donnons leur les moyens de construire l’avenir en leur faisant confiance. C’est l’effet Pygmalion, si nous leur faisons confiance ils auront confiance en eux. Ce qui n’exclut pas de poser des limites et des règles pour les aider a se construire et se structurer.

PLB : et au monde ?

C.L. : Je citerai Oscar Wilde : « S’aimer soi même, c’est se lancer dans une belle histoire d’amour qui dure toute la vie ». Le monde a bien besoin d’Amour de nos jours, commençons par nous aimer nous mêmes.

PLB : et la question d’une jeune de 18 ans : Avez-vous toujours eu confiance en vous et si non, comment avez-vous fait ?

C.L. : Non je n’avais pas confiance en moi et encore moins une bonne estime de moi. J’ai fait un travail sur moi pour mieux me connaître, je suis devenue psychothérapeute et enseignante en PNL. J’ai traité mes blessures d’enfance et je témoigne que là où on a souffert on peut devenir « expert ».

PLB : Christiane, pour terminer, puis-je vous demander ce que vous pensez d’initiative comme celle du Parcours du Loup Blanc ?

C.L. : Une initiative comme celle du « Parcours du Loup Blanc » est pleine d’espoir.
Les adultes formés à l’accompagnement des jeunes dans le cadre du «Parcours du Loup Blanc » sont conscients de l’importance de l’estime de soi et de la confiance en soi pour avancer dans la vie en étant épanoui. Le manque d’estime de soi est au cœur même  de nombreuses  difficultés scolaires, relationnelles et cela concerne beaucoup de jeunes.

Ces adultes ont, non seulement les outils efficaces pour les aider, mais également la compétence. En renforçant l’estime de soi des jeunes cela renforce la leur, ce n’est pas négligeable. Plus il y aura de personnes qui s’estiment, plus notre société se portera bien.

J’encourage et je soutiens « le Parcours du Loup Blanc ».

 estime-de-soi-Christiane-Larabi-entretien-ParcoursDuLoupBlanc

UN GRAND MERCI à Christiane Larabi de s’être prêtée avec grâce à notre échange, et notre profonde reconnaissance pour son soutien et ses encouragements.

Propos recueillis par Laure de Balincourt.


stages confiance en soi estime de soi ados et jeunes adultes

journee stage confiance en soi estime de soi jeunesProchain stage Estime de soi / Confiance en soi

 


 

Pour en savoir plus sur Christiane Larabi : http://christianelarabi.blogspot.fr/

A lire :

Christiane Larabi - aidez votre ado à avoir confiance en luirenforcer estime et confiance en soi


Un commentaire

  1. C’est en effet l’un des points de passage obligés que d’aider l’enfant à se connaître et s’estimer. Cela se fait essentiellement par la réussite: un enfant qui rencontre le résultat positif de ce qu’il fait est en voie de mieux s’apprécier, de connaître ses forces. C’est ce qui lui permettra d’accepter ses faiblesses et les amender. Pour nous, nous aidons les parents à aider les enfants, comme vous le verrez sur le blog.
    Merci de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>