Toute discipline s’appuie sur un ensemble de pensées ou d’affirmations sous-jacentes qui constituent sa philosophie de base. Il importe de bien les comprendre afin de saisir l’esprit de la PNL et son éthique.

En PNL, on appelle cela les présupposés.nos-pensees-batissent-notre-monde-PNL

 La carte n’est pas le territoire

Alfred korzybski-presuppose-PNL-la-carte-n-est-pas-le-territoire

Alfred Korzybski
1879-1950

Autrement dit notre vision du monde n’est pas le monde, et chaque modèle du monde, unique, est à considérer avec respect. A partir de là, on acquiert tempérance vis à vis des représentations du monde d’autrui ce qui facilite la communication et l’accès au changement.
Ce premier postulat est fondamental pour saisir toute l’ouverture qu’implique la pratique de la PNL. Le monde est toujours plus riche que ce que l’on croit.

On ne peut pas ne pas communiquer

Même si l’on ne veut rien « dire », nos gestes, nos postures, nos regards… « parlent ». L’homme est un être de relation.

« Je » ne suis pas mon comportement

Il convient de distinguer ce que nous faisons de ce que nous sommes, car le comportement n’est pas l’identité de la personne. En séparant clairement l’identité des comportements, on évite ainsi le jugement, principale cause de blocage et de conflit. Et il est nettement plus facile de changer de comportement que de changer de nature.
Affirmer que nous ne sommes pas nos comportements ne signifie pas que nous n’en sommes pas responsables.

Tout comportement est généré par une intention positive

Ce présupposé PNL ne vient pas une fois encore abroger la responsabilité d’un comportement, mais ouvrir sur d’autres possibilités et la recherche d’un comportement adapté. Rechercher cette intention positive permet de trouver le « besoin » qu’il y’a derrière une attitude inadaptée et y répondre de manière appropriée.

Chacun de nous possède les ressources nécessaires au changement

Le changement est un apprentissage, et chacun est capable d’évoluer, de progresser, de résoudre des problèmes. Il n’est jamais trop tard et il y’a toujours quelque chose à faire. Le tout est d’avoir les bons outils. La PNL offre des outils validés et respectueux de la personne.Einstein-la-vie-c-est-comme-une-bicyclette-avancer-pour-ne-pas-tomber-coaching-PNL

Ce que sait faire une personne, une autre personne peut apprendre à le faire.

Cela ne signifie pas que je suis prêt ou prête à mettre l’énergie et le temps nécessaire pour réaliser ce dont il s’agit.
Cela signifie que chacun de nous possède la capacité d’acquérir des ressources multiples. Le plus souvent, ce qui nous empêche d’agir ne se situe pas dans le monde « réel » mais dans notre représentation du monde. La PNL s’interesse donc au « comment ça marche » plutôt qu’au « pourquoi ça ne marche pas ».

Il n’y a pas d’échec, seulement un feed-back

C’est à dire un retour d’information qui me permet d’apprendre et rectifier. L’erreur est donc une étape, voire une richesse, sur le chemin de la réussite. Cela peut être aussi une invitation à réexaminer la situation sous un autre angle afin d’éviter les déconvenues. La PNL insiste sur la richesse de la différence et la créativité dont chacun dispose pour sortir de sa zone de confort.

 

Etat d’esprit, philosophie, méthodologie, technique de la communication et du changement, étude de l’expérience subjective humaine, la PNL est née à partir de l’étude et de la modélisation de personnalités connues pour leur réussite. Toute la philosophie de la PNL est imprégnée de notions éthiques, ne serait ce que sur le profond respect dû à chacun en sa qualité et dignité d’être humain unique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>