C’est l’histoire d’un enfant qui, comme tous les enfants, joue, rêve et se pose beaucoup de bonnes questions.

Un jour, il va voir son grand-père considéré comme le vieux sage du village.

Il lui demande « Dis-moi, Grand Père, qu’est-ce qu’un Homme ? »

Alors son grand-père, avec ses mots, l’emmène en voyage. Il lui parle de territoires immenses, connus et inconnus, des loups qu’on y trouve.
Il lui raconte le loup noir, sombre, manipulateur, envieux, colérique, hargneux et menaçant, qui hurle la nuit, se cache, se bat avec les uns et dévore les autres, terrifie, domine par la peur et tue.

Il lui raconte aussi le loup blanc, accueillant, équitable, joyeux, solidaire et fraternel. Pacifique, lucide, il protège les siens et soutient les autres, attentif, généreux et confiant.

Puis il lui dit : « Tu vois, l’Homme a ces deux loups en lui. Chacun de nous abrite en lui un loup noir et un loup blanc qui ne cessent de s’affronter. »

L’enfant réfléchit et lui demande :  » … et c’est lequel qui gagne ? »

Alors, le vieux lui répond doucement :
« Celui qui gagne, …… c’est celui que tu nourris. »


Jolie métaphore qui nous raconte. Cette dualité nous fait parfois souffrir. A l’adolescence, période particulièrement vulnérable, cette lutte est souvent à l’origine de confusions et de comportements chaotiques qui engendrent mal être, crise identitaire et perte de sens.

De cette histoire, nous sommes partis pour élaborer un parcours concret et efficace afin d’accompagner les jeunes sur le chemin de leur humanité.
Associant développement personnel et psychologie cognitive, neuroéducation, coaching scolaire,: la réussite et l’épanouissement ne s’acquièrent durablement que par un regard global sur notre singularité et une réconciliation avec soi.
Nourrir son Loup Blanc, c’est retrouver confiance en soi, développer l’estime de soi, comprendre ses leviers de motivation, renforcer sa concentration, devenir responsable de ses choix et atteindre ses objectifs.
Par la connaissance de soi, donner une cohérence entre son « Être » et son « Agir ».

 

Vous avez entre 15 et 30 ans ?

 

« La victoire sur soi-même est de toutes les victoires la première et la plus glorieuse, alors que la défaite où l’on succombe à ses propres armes est ce qu’il y a de plus honteux et de plus lâche. Et cela montre bien qu’une guerre se livre en nous contre nous-mêmes. »  Platon, Les Lois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>